11149252_10152704914450880_8392061697344471629_n

Il exisite une théorie qui veut que chaque fois que vous sortez non appretée, vous tombez toujours sur quelqu'un qui pourra en faire le constat pitoyable...

 

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais vous pouvez être habillée et maquillée comme une biche toute la semaine sans croiser âme qui vive. PAR CONTRE! Il suffit d'une fois, UNE SEULE, ou vous avez une sale tronche pour rencontrer de la famille que vous n'avez pas vu depuis longtemps, une ancienne instit, votre ex patron ou une copine Top biche qui elle, échappe à la malédiction de la sale gueule et des rencontres pour une une raison obscure. La bonne étoile peut-être... Ouais, ben j'espère qu'elle se petera la tronche avec ses talons! 

8ef4d8e4e5f81474f901cab199c969c6

Bref, en ce qui me concerne, la théorie de la sale tronche et des rencontres s'est vérifiée à plusieurs reprises: le jour où j'étais prise d'une poussée de plaques sur tout le visage et où on a rencontré une cousine de mon monsieur, tirée à 4 épignles, le jour où j'avais une grippe monumentale et où j'ai rencontré mon père biologique, que je n'avais pour ainsi dire jamais rencontré, dans le cabinet d'un médecin, le jour où j'ai eu un petit ratage capillaire, et que j'emmenais les enfants de l'école où je bossais à la visite médicale, le jour où, en vacances, j'ai mangé du pain à  l'ail, et que notre voisin de pallier nous a demandé un renseignement,  le jour où je me suis cassé une dent chez belle maman, alors qu'elle avait -beaucoup- de visite, et enfin, ma mésaventure de cette semaine.

 

Carole-Wilmet_6600_848

Depuis que mon monsieur s'est remis au sport et à l'alimentation saine (histoire qui mériterait un article à elle seule), les fruits sont à nouveau monnaie courante à la maison. La semaine dernière, je me rends compte que je suis à la bourre et que je n'ai toujours pas mangé à 15 heures, je coupe donc une orange en quatre quartiers, je la mange vite-fait, puis, pars à  toute allure, récupérer mes garçons à l'école. Puis, enfants sous le bras, je file aux courses avant de pouvoir récupérer, je l'espère, monsieur à l'heure au travail (ma vie est passionnante, je sais.)

Je me fais donc le magasin de long en large, et en sortant, une voiture me klaxonne après. En sort alors une de mes tantes que je n'avais pas vu depuis une dizaine d'années. On papote, tout se passe à priori bien, elle complimente mes garçons, prend des nouvelles et ensuite, je rejoins ma voiture, un peu honteuse d'avoir rencontré ma tante un jour qui, à l'évidence, était un jour "sans" pour moi ainsi que pour ma vilaine tignasse. Avec toute la culpabilité dont il était possible de faire preuve, je me regarde desespérément dans le miroir, bien consciente qu'il était trop tard pour changer mon apparence fatiguée et ma petite mine, mais espérant avoir pu donner un minimum le change (ce qui évidemment n'était pas le cas) Puis, un coup d'oeil sur mes dents.... ET LA, c'est le drame. Vous vous souvenez de mon quartier d'orange, avalé à la va-vite pour ne pas faire une syncope comme un phoque diabétique devant l'école de mes garçons?? Mauvaise idée. Dumoins, mauvaise idée si vous ne passez pas par la case miroir juste après! Affreux constat: ma tante a parlé pendant un quart d'heure à une nièce dont les dents étaient décorées par de jolis morceaux de pulpe bien vifs!!

 

12670454_1311302655553896_481678782312463599_n

 

Terrifiée devant le miroir microscopique de ma voiture, je regarde mon fils, qui me regarde à son tour, et, le plus sérieusement du monde me dit: "Ah au fait maman!! Tantôt, j'ai oublié de te dire, mais t'as des trucs orange entre les dents!" (Et c'est maintenant que tu me le dis?!) " et après tu parlais avec ta tante, donc j'ai oublié. Mais t'es belle quand même, hein! "

Non mais à quoi servent les gosses si c'est pas pour nous épargner de si gros moments de honte?!

Et là, je me repasse le film du moment où j'ai demandé à un vendeur où trouver le thé aux fruits rouges, puis à la gentille caissière à qui j'ai dit "aurevoir" avec un grand sourire, ensuite à la caissière du magasin suivant,et du suivant encore.... et enfin, à l'opignon de ma pauvre tante sur l'aspect négligé de sa nièce.... La vie est parfois cruelle!

26ec0f45a82724de14f2e725bf7220bb

Bisous mes p'tits choux!